1/4

Industriels utilisant les métaux précieux : Aéronautique, électronique…  CECILOR traite pour vous :

  • les catalyseurs céramiques contenant du platine ou du palladium utilisés dans les réacteurs de raffineries pétrolières

  • les bains galvaniques or ou palladium servant à la fabrication des circuits imprimés

  • les rejets de fabrication de puces électroniques

  • les enveloppes protectrices de satellites

CECILOR collecte, traite, analyse, rachète ces déchets selon des formules adaptées aux besoins et aux volumes de chacun 

CE QUE VOUS OFFRE CECILOR :

  • Traitement industriel des déchets
    Le client reste dans ce cas et à tout moment, propriétaire de ses déchets.
    Il en confie le traitement à CECILOR qui lui assure la restitution sous forme de lingots bruts avec certificat d'analyse portant la valeur de chacun des métaux précieux contenus.
    Le service CECILOR est un service essentiellement industriel consistant dans la fonte, le broyage, l'analyse en laboratoire.

Restitution de métal

Complétant la formule industrielle, la restitution se fait sous forme de métal pur sur la base de la valeur des métaux précieux révélée en laboratoire.
La prestation CECILOR est une prestation mixte, industrielle et commerciale, la restitution des métaux précieux prenant la forme choisie par ses clients : métaux fins ou alliages.
Ceci suppose toutefois que ce choix soit compatible avec les volumes traités et les minima de vente imposés par le marché.

Mise sur compte-poids fournisseur

Sans se matérialiser par un transfert physique de matière entre CECILOR et son client, la restitution se fait sous la forme d'une mise sur un compte-poids fournisseur.
Cette transaction est effectuée sur la base de la valeur des métaux; elle est possible quelle que soit la forme ou la masse relative de métaux précieux, sans restriction de poids, de masse ou de volume.

 

  • Traitement industriel + restitution de matière

  • Rachat des déchets après traitement

Le rachat est proposé après communication des résultats d'analyse; elle s'appuie également sur la valeur boursière des métaux à cette date.